Dernier article

Image principale

La vélodyssée #1

De La Rochelle à Lacanau

Menu
Image principale

Le tour de Manche #1

Le tour de Manche #1

Introduction

Pour notre deuxième expédition, nous avons décidé de parcourir une région que nous aimons tout particulièrement, la Bretagne, et d’aller faire un tour de l’autre côté de la Manche chez nos voisins anglais.

Ça tombe bien, il existe deux itinéraires balisés qui permettent de parcourir les côtes françaises et anglaises, j’ai nommé le petit et le grand tour de Manche. Pour nous, ça sera un moyen tour de manche :), car nous avons décidé d’écourter la partie française du parcours, n’ayant malheureusement pas de vacances illimitées.

Nous irons donc de Saint-Brieuc à Poole, en traversant la Manche en ferry. Contrairement à notre voyage le long du canal de la Garonne, nous transporterons tout notre barda avec nous pour camper durant notre petit trip ! La liberté de choisir où s’arrêter, le luxe de ne pas avoir d’impératifs en cas de fatigue ou de problème technique, ont achevé de nous convaincre d’opter pour ce mode de voyage.

Le départ

Nous commençons donc nos vacances par le trajet en train de Paris à Saint-Brieuc. Nous avons réservé des emplacements vélos dans un TGV direct, donc tout devrait rouler comme sur des roulettes. Sauf qu’Antoine confond le numéro de notre voiture et nous embarquons dans la voiture 11 direction Quimper au lieu de la voiture 1… Nous ne nous en rendrons compte qu’une fois arrivés au Mans lorsqu’un couple à vélo vient s’installer dans le même wagon. La pression monte, après avoir planifié notre manœuvre avec les contrôleurs, nous nous élançons sur le quai de la gare de Laval avec nos vélos et leurs bagages afin de rallier notre véritable voiture… située à l’autre bout du double TGV… et ce en moins de 5min… Le reste du trajet se passera bien, le temps de décompresser après cet petit coup de stress, nous arrivons au vrai point de départ de notre périple, Saint-Brieuc !

Vue de la mer depuis Saint-Brieuc

Vue de la mer depuis Saint-Brieuc

Saint-Brieuc – Perros-Guirrec

Après un petit tour dans le centre de la ville, un café et des petites courses, nous enfourchons rapidement nos bolides vers le nord, nos jambes nous démangent ! Nous suivons comme prévu l’EuroVelo 4 qui nous fait prendre des petites routes de campagnes et nous offre quelques points de vue sur la mer.

La petite ville de Binic

La petite ville de Binic

Notre première pause se fera sur la plage de Binic dont nous profiterons à notre grande surprise, la température de l’au étant étonnamment élevée !

Nous repartons pour rejoindre le camping Bellevue à Saint-Quay-Portrieux en suivant la côte. Notre première soirée/nuit se passera sans encombre, et la camping offre en effet une très belle vue !

Le lendemain nous allons visiter la chapelle de Kermaria située à l’ouest de Plouha connue pour sa fresque représentant une danse macabre datant du XVème siècle. Malheureusement pour nous la chapelle est fermée, mais une dame préparant un mariage dans l’après-midi nous laisse gentiment y faire un tour !

Route côtière

Route côtière

Nous continuons notre route, croisons au passage des faons, et découvrons l’anse de Bréhec, qui nous oblige à une sacrée montée, mais qui nous offre un paysage magnifique. Cela restera l’un des plus beaux points de vue de notre séjour.

Nous arrivons ensuite à Paimpol, où nous visitons l’abbaye maritime de Beauport. Nous filons ensuite vers la pointe de l’Arcouest, pour rallier le lendemain l’île de Bréhat. Nous avons choisi de la sillonner à pied. En effet, transporter les vélos via la navette étant hors de prix (16 euros en plus du billet passager !), nous avons préférer nous abstenir. A part ce désagrément, gros coup de coeur pour cette île, qui se montre à la hauteur de son surnom d’île aux fleurs. Un calme dépaysant, de belles maisons en pierre, la partie sud qui regorge de fleurs comme la côte plus sauvage du nord nous ont séduites.

L’après-midi nous reprenons nos vélos pour nous rendre à Tréguier, connue pour sa cathédrale, son cloître, ses ruelles et ses maisons à pans de bois. Après une nuit sous la pluie et l’orage nous visitons la ville le lendemain matin. Le beau temps n’est pas au rendez-vous pour cette journée, mais nous faisons tout de même un petit détour pour manger à Port Blanc. Nous arrivons en fin d’après-midi à Perroc-Guirrec, et plantons la tente dans un camping situé près de la plage de Trestraou. Nous nous remettrons de cette journée humide autour d’une bière et d’une bonne crêpe ! 🙂

« 1 de 2 »